Album : slider (13 photos)
Photo de Dominique BAC
Photo de Dominique BAC
Votre photo du Moulleau ici, sur ce site !
Votre photo du Moulleau ici, sur ce site !
Cliquez sur la photo pour accèder au formulaire de dépôt de votre photo
 

Les Conseils de quartier Actualités Générales La Canopée verte

Ensablement de la plage des Arbousiers

Notre association a été conviée par le SIBA a une réunion le vendredi 11 mai 2018 pour faire un point d'étape sur l'ensablement des plages et les dragages en cours. Le président Jean-René Thibaud et Régis Charlet ont été vos porte-paroles à cette réunion qui regroupait les représentants des mairies d'Arcachon et de La Teste, des associations de Moulleau, de Pyla et des riverains du littoral et de la société Orange (câble sous-marin trans-bassin).

Actuellement, l'engraissement de la page, côté nord de la jetée est pratiquement terminé : création d'une banquette d'environ 10 m de large à partir du perré. Elle devrait atteindre la côte marine 4,80 m, comme les années précédentes.

Pour le côté sud de la jetée, il est nécessaire d'enlever du sable le long des perrés (environ 6.000 m3) pour éviter qu'il entre dans les villas situées en première ligne.

Ces opérations doivent être terminées pour le 30 juin 2018.

Ensuite les points d'eau pour la douche des baigneurs seront remis en place.

 

Réflexion sur les épis

Ces solutions d'engraissement sont annuelles et renouvelées depuis plusieurs dizaines d'années. La demande que l’APRSM avait exprimée auprès du maire-adjoint d'Arcachon concerné, a été présentée par celui-ci au SIBA. Il a demandé une étude pour l'utilisation de la "technique des épis".

En effet, après la dernière guerre mondiale et pendant de longues années, toutes les plages du Moulleau étaient dotées, tous les 100 mètres, d'épis en ciment, perpendiculaires aux perrés. En plus, des rondins en bois de même hauteur, étaient enfoncés dans le sable tous les 25 mètres. On pense que ces lignes de défense ont permis, pendant plusieurs dizaines d'années, de maintenir un niveau d'ensablement permettant aux plages du Moulleau d'être utilisables à marée haute, même pour des forts coefficients dépassant 110.

De plus, ces défenses quasi-naturelles avaient très probablement l'intérêt de maintenir une vie marine active au large du Moulleau, de la plage jusqu'au banc de sable : présence de bancs de moules, d'hippocampes, de crevettes, de palourdes, de coques (la joie des enfants pour la pêche à pieds), de soles péchées depuis la côte, de nombreuses frayères pour les poissons, etc.…

Il semblerait que les mouvements de sable annuels et parfois plus fréquents (80.000 à 100.000 m3 de sable remués), aient rendu les fonds marins complètement stériles au large du Moulleau en tuant toute vie marine.

La directrice générale du SIBA annonce qu'elle va lancer un appel à concurrence pour une étude sur ce sujet.

Nous vous tiendrons informé de l'avancée de cette étude.

En conclusion

En conclusion, dans l'immédiat, le président APRSM se félicite du travail effectué dans les délais pour l'ensablement des plages pour la prochaine saison touristique mais l'association restera vigilante pour que le SIBA fasse des propositions pour un essai, même sur une partie limitée de plage, pour éviter de tuer de façon définitive la vie marine.

Il demande aussi au SIBA de prendre en compte les difficultés pour les utilisateurs des corps-morts, situés dans la conche de l'immeuble Panoramique, qui ne peuvent bénéficier de l'usage de leurs bateaux pendant plusieurs heures à chaque marée.

 

 

Retour