Album : slider (13 photos)
Photo de Dominique BAC
Photo de Dominique BAC
Votre photo du Moulleau ici, sur ce site !
Votre photo du Moulleau ici, sur ce site !
Cliquez sur la photo pour accèder au formulaire de dépôt de votre photo
 

Actualités Générales Conseil de quartier du Moulleau le lundi 29 avril 2019

L’Association de sauvegarde du site d’Arcachon (Assa) a déposé un recours gracieux auprès de la mairie pour dénoncer des travaux d’agrandissement qu’elle juge illégaux. Il expire le 20 mai. Trois restaurants de plage existent. Mais les règles varient pour leur gestion selon le lieu.

 

C’est en découvrant « la création d’un étage » sur le permis de construire affiché au niveau du restaurant Le Bikini, que l’Association des propriétaires et résidents pour la sauvegarde du Moulleau (APRSM) a tout d’abord saisi la mairie.

« Avec des extensions sous forme de vérandas et de pergolas », précise son président, Jean-René Thibaud qui, dans la récente lettre du Moulleau, faisait état de ce constat. Modifiant ses statuts, l’APRSM a rejoint l’Association pour la sauvegarde du site d’Arcachon (Assa) laquelle a déposé un recours gracieux. L’association du Moulleau étant « intervenant volontaire ».

Sous le coup de la loi Littoral

« Nous sommes dans la bande littorale des cent mètres, dans un espace non urbanisé concerné par la loi Littoral, en zone NE (1), dans un espace boisé classé », rappelle Nicolas Babin, le président de l’Assa qui relève également les travaux en cours d’agrandissement de la terrasse et du bar extérieur. « À la suite d’une donation affectée à l’usage exclusif d’une place publique, la Ville s’est retrouvée propriétaire », rappelle-t-il. « Il semble qu’il y ait un décalage entre ce qui a été autorisé précédemment et le nouveau permis… » Le recours gracieux n’a pas encore obtenu de réponse de la part de la mairie. Il expire lundi 20 mai.

Au-delà de cette date, l’Assa engagera un recours contentieux. Sollicitée par « Sud Ouest », la Ville n’a pas souhaité faire de « commentaire sur ce sujet étant donné qu’il s’agit d’une procédure judiciaire en cours ».

lire la suite...

 

Source : le journal Sud-Ouest du 10 mai 2019

voir l'article sur le site de Sud-Ouest Arcachon

 

Retour