Chères adhérentes, chers adhérents,

1.    La tempête

La tempête du premier week-end de novembre a abattu un grand nombre d’arbres dans les propriétés privées et sur le domaine public. On a pu constater aussi de nombreuses coupures de courant dans différents quartiers de la ville : parfois une rue entière privée de courant, parfois une ou deux habitations.
Les services de secours ont été mobilisés afin de rétablir la circulation sur les grands axes et sécuriser les trottoirs et les rues impraticables.
Par contre le rétablissement du courant, bien que conduit avec diligence, a semblé insatisfaisant pour certains habitants concernés.

La question de l’enfouissement du réseau électrique est à nouveau posée.

A Arcachon, l’enfouissement se fait en fonction de priorités – hors « ville d’hiver » – telles que le nombre d’habitant à l’année, la réfection complète de la rue (trottoirs et voie de circulation), la fréquentation de la rue (circulation) en coordination avec l’enfouissement d’autres réseaux.
Il convient de noter que le coût supplémentaire des travaux est au minimum de 50%.

A cette occasion, le problème des avaloirs est de nouveau à l’ordre du jour, en particulier l’engorgement de l’accès qui crée des inondations locales de la chaussée et des trottoirs.

voir l’article : Bassin d’Arcachon :les dégâts de la tempête Amélie (source : Sud-Ouest)

2.    Un projet reconduit pour la deuxième année

Comme vous le savez l’association a conduit une opération de sensibilisation à l’environnement, au respect des forêts et des arbres, pour les enfants de l’école du Moulleau : une remise de récompenses et d’un plan de petit pin pour chaque enfant a été réalisée à la fin de l’année scolaire 2018 / 2019.
En accord avec la ville, cette opération de sensibilisation sera reconduite pour l’année scolaire 2019 / 2020 (cf. Lettre du Moulleau no 13).

3.    Pôle océanographique aquitain (POA)

L’action engagée par l’ASSA et soutenue par l’APRSM a conduit l’université de Bordeaux à abandonner l’ambitieux projet de construction de l’immeuble POA au petit port.
Il conviendra de demeurer vigilant sur l’avenir de l’ilot Peyneau et, en particulier, la rénovation de la station marine et de l’ancien aquarium inauguré en 1867.

4.    Banc d’Arguin

C’est au cours de sa visite au Moulleau, le samedi 19 octobre 2019, que Mme Emmanuelle Wargon, secrétaire d’état à la transition écologique, accompagnée de Mme la sous-préfète Houda Vernhet a fait un point sur l’évolution de la protection du banc d’Arguin.
L’ensemble des parties concernées ostréiculteurs, plaisanciers, professionnels de la mer et écologistes ont pu exprimer leur point de vue. La secrétaire d’état a laissé entendre que certains parcs ostréicoles pourraient être déplacés pour protéger les herbiers zostères.
L’association réaffirme qu’il convient de concilier activités économiques et protection de l’environnement avec les coutumes et traditions des plaisanciers.

5.    Le SCOT

Plusieurs associations ont obtenu l’annulation du schéma de cohérence territoriale précédent. Dans le cadre de la reprise de l’étude du nouveau SCOT, l’association a rencontré le nouveau président, M Eroles, maire de La Teste,  qui a pris note de l’intérêt que notre association apporte à ce document extrêmement important pour l’avenir des habitants du bassin d’Arcachon. Nous vous tiendrons informés de l’avancement des travaux.

6.    Permis de construire St Antoine

L’assemblée générale de l’association a souhaité qu’un recours gracieux soit introduit auprès de la municipalité d’Arcachon contre le permis de construire qui termine l’opération immobilière sur le site de l’ancienne congrégation St Dominique. M le Maire n’a pas souhaité répondre dans les deux mois prescris.
Nous venons d’apprendre qu’un nouveau permis de construire a été déposé par le promoteur, le 8 octobre 2019. L’instruction de ce nouveau permis peut durer environ deux ou trois mois. Aucune information n’est disponible, selon la loi.
Il conviendra, comme l’AGE du 21 septembre 2019 l’a demandé, de préparer le recours contentieux qui devra, en tout état de cause pour être recevable, être introduit avant le 19 décembre 2019. Nous vous tiendrons informés.

7.    Armaingaud 2048

Comme vous le savez, l’assemblée générale a donné mandat au président pour que l’association s’implique dans la réflexion sur l’avenir de l’important domaine forestier, issu de la donation Armaingaud au bénéfice de l’association « au Moulleau avec Vincent de Paul ».
C’est pourquoi, le président a rencontré M Ras, président de l’association gestionnaire, pour vérifier la complémentarité de leurs points de vue sur l’avenir de ce terrain boisé de plusieurs hectares disposant d’un accès direct à la mer. Les deux présidents sont convenus de poursuivre séparément la réflexion sur un cahier des charges identique et un objectif commun. Des points de rencontre sont prévus pour valider la convergence de la réflexion.
Il est fait appel aux bénévoles qui seraient disponibles pour faire avancer cette réflexion.

8.     L’urbanisme

Des visites régulières au service technique de la ville, effectuées par des administrateurs de l’association, permettent de superviser les permis de construire déposés et de prendre note des demandes d’autorisation d’abattage de pins maritimes et de chênes centenaires.
Nous vous ferons part de nos remarques sur l’évolution du bâti au Moulleau et des accords (ou des refus) de la municipalité sur l’abattage des arbres de haute tige.

9.    PV AGE 1er août 2019

10.    PV AG 1er août 2019

11.    PV AGE 21 septembre 2019

lire le PV de l’AG Extraordinaire de septembre 2019 en format pdf en cliquant ici

Le président : Jean-René THIBAUD